top of page

Équipe actuelle

Mara Brendgen, Ph.D.
Directrice

Professeure titulaire à l'Université du Québec à Montréal

Département de psychologie (Section Psychologie du développement)

Formation universitaire

J'ai obtenu mon doctorat en psychologie et éducation en 1996 à Berlin, en Allemagne. Cela a été suivi d'un stage postdoctoral de 1996 à 1999 à l'Université de Montréal et à l'Université Concordia. Je suis membre du Groupe de Recherche sur l'Inadaptation Psychosociale de l'Enfant (GRIP) et du Centre de Recherche de l'Hôpital Ste Justine. Je suis également chercheure affiliée au Réseau pour la promotion de relations saines et l'élimination de la violence (PREVNET), le Bullying Research Network et l' Institut universitaire Simon Fraser pour la réduction de la violence chez les jeunes. Finalement, je suis récipiendaire de trois bourses salariales de recherche : Bourse Chercheur Boursier Junior (2001-2005) décernée par le Conseil Québécois de la Recherche Sociale (CQRS) ainsi que la Bourse Chercheur Boursier Junior 2 (2004-2008) et la Bourse Chercheur Boursier Senior (2008-2012) décernée par le Fonds de Recherche en Santé du Québec (FRQS).

Intérêts de recherche

Mes intérêts de recherche se concentrent sur l'interaction entre les facteurs individuels et relationnels dans le développement de problèmes de santé mentale et d'adaptation psychosociale chez les enfants, les adolescents et les jeunes adultes. Un sujet d'intérêt particulier concerne le rôle de l'intimidation par le groupe de pairs, à la fois du point de vue des agresseurs et celui des victimes. Trois projets de recherche récents financés par le CRSH et les IRSC s'intéressent aux effets potentiels à long terme de l'intimidation par les pairs pendant les années scolaires sur la santé mentale et l'adaptation psychosociale des victimes au début de l'âge adulte ainsi qu'aux mécanismes de médiation neurophysiologiques sous-jacents. Cette recherche vise également à identifier les facteurs de protection d'ordre individuel (p. ex., dispositions génétiques) et d'ordre environnemental (p.ex., relations avec parents, amis, enseignants) susceptibles de modérer les effets négatifs à long terme de l'intimidation par les pairs. 

Voir mon profile sur Google Scholar ici

Mara Brendgen: News
bottom of page